Sélectionner une page

Reportage : Berlin, Le mur des sons

Quand le mur de Berlin tombe, en 1989, les jeunes des deux parties de la ville investissent usines vides, caves, anciens bunkers et zones de no man’s land pour en faire des terrains de jeu et des espaces de création au son neuf et rugueux de la techno.

Les clubs comme le Tresor prolifèrent, et la Loveparade ou le May Day sont alors au cœur d’un véritable mouvement de réunification par la musique.

Témoins de cette incroyable époque de transition qui vit la naissance d’une nouvelle culture jeune, des propriétaires de clubs comme Dimitri Hegemann et des artistes comme Laurent Garnier partagent leurs souvenirs.